Les domaines thérapeutiques

  • Troubles anxieux: phobies, tocs, attaques de panique, peurs et stress.
  • Troubles de l’humeur: épisodes dépressifs.
  • Troubles de l’adaptation: suite à des changements dans sa vie, tels que grossesse, naissance, deuil, maladie, perte d’emploi, changement de situation professionnelle, burnout.
  • Traumatismes: trauma simple, trauma complexe, stress posttraumatique, troubles dissociatifs.
  • Troubles somatiques: troubles digestifs, douleurs chroniques, migraines, acouphènes.
  • Dépendances: à des substances ou à des comportements.
  • Troubles de la personnalité: difficultés relationnelles, émotionnelles.
  • Domaine des études ou de l’activité professionnelle: stress, épuisement, difficultés relationnelles, peur des examens, de parler en public.
  • Autre problématique personnelle: difficultés à s’affirmer, à gérer ses émotions, à se protéger d’un proche présentant une pathologie, faible estime de soi, problème de confiance en soi, syndrome d’imposture, etc.

Titres

  • 1989
  • Licence en Psychologie (Lausanne)
  • 1991
  • DESS (Master) en Psychologie clinique et pathologique (Paris V)
  • 1997
  • Praticienne Programmation Neuro-Linguistique (PNL)
  • 2002
  • Psychologue spécialisée en psychothérapie FSP en Thérapie Comportementale et Cognitive (AFTCC, ASPCo)
  • 2013
  • Praticienne EMDR-Europe
  • 2015
  • Superviseur de Thérapie Comportementale et Cognitive accréditée par l’ASPCo.

    Parcours professionnel

    • Psychologue pour enfants, adolescents et familles à Moutier, Jura Bernois (2 ans)
    • Psychologue pour adultes au Centre Médico-Psychologique de Delémont, Jura (8 ans)
    • Psychologue pour adultes à l’Hôpital Psychiatrique de Malévoz à Monthey, Valais (9 ans)
    • Depuis 2010:
      > Activité indépendante de psychothérapie et de supervision à Attalens
      > Mandat de supervision en TCC pour les médecins-assistants des Institutions Psychiatriques du Valais Romand
      > Mandat de supervision pour le CAS/DAS  de TCC de l’ASPCo (FCU Genève)
    • Vif intérêt à la psychotraumatologie

    Le but de la psychothérapie
    est de «donner du sens»

    Approches de base

    • TCC: la Thérapie Comportementale et Cognitive est une approche scientifique, centrée sur l’ici et le maintenant, notamment dans la prise de conscience des relations entre les Pensées, les Emotions et les Comportements.

      Nos réactions peuvent également avoir une source dans le passé et se rejouer à répétition selon les mêmes scénarios ou schémas. Selon les adversités vécues à des degrés et fréquences divers dans notre parcours de vie, nous pouvons développer des stratégies compensatoires ou de protection. Ces stratégies peuvent bien fonctionner pendant quelques années, puis ne plus être efficaces et mener à des souffrances disproportionnées dans notre quotidien. Nous travaillons sur le présent, mais aussi sur le passé, quand cela s’avère nécessaire, avec des techniques imaginatives, pour soigner nos parties vulnérables.

    • EMDR: «Eye Movement Desensitization and Reprocessing» est une technique développée en 1987 par Helen Shapiro en Californie, pour traiter des souvenirs éprouvants qui n’ont pas été intégrés (digérés). Avec le temps, ces souvenirs peuvent générer des troubles émotionnels et comportementaux comme par exemple : irritabilité, peurs, cauchemars, dépression, agitation intérieure, douleurs, comportements addictifs, accès de colère, sentiments d’impuissance, etc. Il peut aussi y avoir des troubles dissociatifs, des reviviscences, des flashbacks et des évitements (cognitifs, émotionnels et comportementaux).

      Les séances EMDR sont protocolées selon 8 étapes bien définies. Le mouvement des yeux, similaire à celui que l’on observe pendant le sommeil paradoxal (stade du rêve, le rêve ayant pour fonction de trouver des solutions à nos problèmes), permet une intégration progressive du souvenir perturbant, amenant un soulagement notable et une diminution des symptômes, voire même leur disparition.

    Il n’y a pas besoin de se souvenir de ses rêves pour bénéficier de l’EMDR.

    L’Organisation Mondiale de la Santé, dans son rapport du 6 août 2013, recommande la TCC  et l’EMDR pour «atténuer les souvenirs vivaces, non désirés et répétés d'événements traumatiques». L’émission de 36.9 réalisée en 2012 sur l’«EMDR: La thérapie qui chasse les démons», peut être vue sur le site de la RTS Un.

    Cadre

    Le but de la psychothérapie est de «donner du sens». C’est un processus qui demande un investissement personnel, et se fait en face à face. Une analyse fonctionnelle détaillée est effectuée afin de préciser la problématique et les moyens de traitement, dans un environnement de bienveillance et de collaboration.

    La fréquence idéale est hebdomadaire, puis s’espace. Mais souvent la fréquence est fonction de nos agendas respectifs ou du budget mensuel.

    Le titre de psychothérapeute est protégé par la loi. Il est décerné après validation d’une formation de haut niveau (théorique et pratique, travail contrôlé en institution, supervision, psychothérapie personnelle). Conformément au code déontologique de la FSP, une formation continue d’une moyenne de 80 heures par année garantit la qualité des interventions thérapeutiques. Le titre de psychothérapeute est fédéral.

    Supervision

    Professionnels en formation : médecins, psychologues, infirmiers, etc.

    J’exerce mon métier de psychologue depuis plus de 25 ans, j’ai de l’expérience en milieux ambulatoire et hospitalier (psychiatrie). Titulaire du titre de psychothérapeute FSP depuis 2002, mes prestations de supervisions en TCC sont reconnues par la FSP. Je suis aussi superviseur accréditée par l’ASPCo. Comme pour la psychothérapie, l’accréditation de supervision est soumise à la formation continue.

    Les supervisions individuelles et de groupe sont structurées en séances de 50 minutes. Nous pouvons faire plusieurs séances d’affilée. Les séances en face à face sont privilégiées, mais il est aussi possible de travailler ponctuellement par Skype (raisons d’agenda, difficulté à se déplacer…).

    Tarifs et remboursement

    Une séance de psychothérapie individuelle est facturée 160 francs la séance et dure entre 50 et 60 minutes (y compris les formalités administratives, prises de rendez-vous).
    Une séance avec deux personnes ou plus (conjoint, famille) est facturée 180 francs la séance.
    Remboursement: la psychothérapie conduite par un «psychothérapeute non médecin», n’est actuellement pas remboursée par l’assurance de base (LaMal), mais partiellement par l’assurance complémentaire, selon votre contrat (pdf de la FSP ci-dessous). Renseignez-vous auprès de votre assurance pour éviter les mauvaises surprises.
    Pour la supervision individuelle ou de groupe, tarifs sur demande. Un tarif réduit est prévu pour un pack de 4 séances individuelles de 50 minutes (3h20).

    Contact

    Sophie-Claude Finot
    Psychothérapeute reconnue au niveau fédéral
    Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

    Chemin de la Planche à Troupet 8
    1616 Attalens
    T. +41 (0)79 441 72 48
    sophie-claude.finot@bluewin.ch

     Plan d’accès

    Important:
    Il n’y a pas de salle d’attente, vous êtes priés d’arriver à l’heure prévue, ou au plus tôt 5 minutes avant l’heure.
    Une zone de parc visiteurs gratuite est à disposition.

     

    Affiliations

    FSP Fédération Suisse des Psychologues
    AFTCC Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive
    ASPCo Association Suisse de Psychothérapie Cognitive
    SSTCC Société Suisse de Thérapie Comportementale et Cognitive
    EMDR Association EMDR-Suisse
    Psyfri Association Fribourgeoise des Psychologues

    Urgences

    Urgences Santé et ambulance: 144
    Main tendue: 143

    Canton de Fribourg
    RFSM – Réseau Fribourgeois de Santé
    Mentale (Marsens)
    Plate-forme d’urgence psychiatrique:
    T. +41 (0)26 305 77 77

    Canton de Vaud (Est Vaudois)
    Centrale d’accueil et d’orientation
    psychiatrique de l’Est vaudois
    (Fondation de Nant)
    Service d’urgence:
    0800 779 779 ou 0800 PSY PSY